Normes professionnelles et déontologiques de la couverture médiatique

Normes professionnelles et déontologiques de la couverture médiatique

13 views 06/03/2019 0

La liberté d’opinion, d’expression et de la presse ont été le moteur du processus de transition et des évolutions que la Tunisie a connus après le 14 janvier 2011. Elles étaient accompagnées de discussions publiques houleuses et d’un débat de grande ampleur sur les questions d’envergure posées sur la scène tunisienne, lesquelles ont été reliées par divers organes d’information. Il est connu que la consécration de la liberté d’expression a été renforcée par les réformes législatives relatives aux domaines de la presse et de la communication audiovisuelle, commençant par les deux décrets-lois 115 et 116 de 2011 relatives à la liberté de la presse, de l’impression, de l’édition et de la communication audiovisuelle, passant par la ratification de la Constitution de 2014 pour arriver à la promulgation de la loi organique de 2016 relative au droit d’accéder à l’information.

 

Bien que ces textes législatifs ont rappelé que la liberté de la presse et de la communication sont garanties, elles ont été littéralement liées à la garantie de l’intégrité de la communication et au respect de la déontologie de la profession. Ceci traduit la confirmation que le travail journalistique requiert nécessairement le respect des normes professionnelles et éthiques.

 

Il est indéniable que pour traiter une affaire ou un événement particulier, le journaliste doit s’assurer de l’authenticité et de l’exactitude des données et des informations collectées. De même, elles doivent se caractériser par la clarté afin d’éviter toute confusion, opacité ou chevauchement entre les notions et les événements. Ceci renvoie obligatoirement à la diversification des sources d’information et l’analyse de leur degré d’intégrité. En résumé, le traitement réussi des contenus médiatiques requiert l’alternance entre deux aspects essentiels, à savoir l’adoption de normes professionnelles pour le travail de la presse et le respect de la déontologie journalistique.

La liberté d’expression et de la presse dans la Constitution tunisienne
(Promulguée le 27 janvier 2014)

Article 31 :

  • La liberté d’opinion, de pensée, d’expression, d’information et de publication sont garanties.
  • Aucun contrôle préalable ne peut être exercé sur ces libertés.

Article 32 :

  • L’État garantit le droit à l’information et le droit d’accès à l’information.
  • L’État œuvre en vue de garantir le droit d’accès aux réseaux de communication.

Article 127 :

  • L’Instance de la communication audiovisuelle est chargée de la régulation et du développement du secteur de la communication audiovisuelle, elle veille à garantir la liberté d’expression et d’information, et à garantir une information pluraliste et intègre.

Nous trouvons ci-dessous un aperçu des normes et des règlements professionnels et déontologiques les plus importants :

Était-ce utile?