Le traitement des contenus des réseaux sociaux

Le traitement des contenus des réseaux sociaux

9 views 06/03/2019 0

  • Les différents médias trouvent dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube, Instagram) une matière riche pour alimenter leurs contenus par des informations, des photos et des vidéos dans la mesure où ces supports de communication modernes permettent au grand public de visionner les différents contenus. En revanche, plusieurs comptes de médias sociaux sont devenus une arène pour diffuser et promouvoir à grande échelle de fausses informations. C’est d’ailleurs de cela que les journalistes doivent se méfier lorsqu’ils sont amenés à les traiter.
  • Si les médias diffusent des contenus informatifs à partir des réseaux sociaux sans vérifier leur validité, ils doivent assumer ainsi la responsabilité de la diffusion de ces fausses informations. Par conséquent, les journalistes doivent s’abstenir de transmettre ces contenus avant de les vérifier, à côté de la nécessité de les raffiner afin d’y apporter une valeur ajoutée, et ce, par le biais de la mention de la source originale, tout en la mettant dans son contexte et en précisant les éléments de fond nécessaires.

Code déontologique pour les journalistes

(Adopté par le syndicat national des journalistes tunisiens)

  • Le journaliste s’engage à dévoiler la vérité et la communiquer à l’opinion publique dans le cadre des informations dont il dispose
  • Le journaliste s’engage à défendre la liberté de la presse et ne doit pas accepter les missions qui ne sont pas conformes à la dignité professionnelle et à la déontologie
  • Le journaliste s’abstient de signer les articles à contenu ou à caractère publicitaire et s’abstient également d’écrire des articles de publicité ayant une forme informative.
  • Le journaliste ne doit pas accepter les cadeaux ou les avantages spécifiques en contrepartie de l’exécution de missions médiatiques.
  • Le journaliste doit refuser d’utiliser sa qualité ou ses responsabilités à des fins personnels.
  • Le journaliste doit mentionner les auteurs des extraits auxquels il fait référence et s’abstient de s’approprier les articles d’autrui.
  • Le journaliste doit s’abstenir de mentionner toute adresse ou toute qualité ou information illusoire.
  • Le journaliste doit respecter les opinions de ses confrères et de ses consœurs et ne doit pas les diffamer. Il doit également être tolérant envers les personnes ayant des avis divergents du sien.
  • Le journaliste doit éviter les pratiques susceptibles d’entrainer des problèmes professionnels à ses collègues ou de les priver d’exercer leur travail journalistique.
  • Le journaliste doit s’engager dans la création d’une réelle synergie entre les professionnels. Il ne doit pas s’employer à occuper le poste de son/sa collègue en acceptant des conditions d’emploi moindres et un salaire inférieur.
  • Le journaliste doit s’engager sur tout ce qu’il a publié sous sa signature et avec sa pleine approbation et refuse d’adopter ou de signer les articles finis pour lesquels il n’a fourni aucun effort.
  • Le journaliste doit refuser toute altération partielle ou totale de ses idées et de ses articles.
  • Le journaliste doit respecter le secret professionnel et refuser de divulguer les sources de ses informations.

Était-ce utile?