Bonnes pratiques en matière de couverture médiatique et précautions

La bonne démarche et la mauvaise démarche en matière de couverture médiatique des affaires judiciaires (dire/ne pas dire)

9 views 06/03/2019 0

Le tableau ci-dessous fournit des exemples de titres d’actualité ou d’articles de presse comportant des erreurs de formulation, compte tenu des bonnes pratiques éditoriales et de leurs exigences. Bien qu’il s’agisse d’exemples conçus spécialement pour le présent guide et qu’ils ne soient pas repris des médias spécifiques, nous les trouvons fréquemment sous différentes formes de temps à autre dans certains journaux et sites d’informations. Ainsi, les journalistes doivent être vigilants et prendre leurs précautions avant de publier leurs contenus informatifs. En effet, la précipitation, l’impatience et le fait de faire prévaloir l’élément de la provocation peuvent se conjuguer et conduire à des violations des normes professionnelles et déontologiques. En outre, ils peuvent parfois mener à enfreindre les dispositions de la loi en publiant des détails de dossiers judiciaires qui sont encore en instruction, ne respectent pas la présomption d’innocence énoncée par la Constitution, fournissent des informations, des photographies ou autres matières permettant d’identifier des personnes sous forme de coupable, sans vérification et sans procès tranchant l’affaire en question.

 

Sur cette base, nous présentons des exemples des choses à faire et celles à éviter dans le tableau suivant :

 

Mauvaise démarche Bonne démarche (titre alternatif+notes explicatives)
L’arrestation du plus grand organisateur d’opérations d’immigration clandestine dans le pays L’arrestation de l’un des organisateurs d’opérations d’immigration clandestine

(Le premier titre comporte deux fautes. D’une part, il avance un jugement définitif que la personne arrêtée est le « plus » grand organisateur d’immigration clandestine, de l’autre, il s’agit d’immigration illégale, immigration irrégulière et non pas d’immigration clandestine.

Un maçon (ou ouvrier de toute autre profession) viole une femme d’affaires (Un jeune homme, un adulte, un vieil homme) viole une femme d’affaires
Arrestation d’une femme divorcée vendant de la drogue dans la capitale L’arrestation d’une trafiquante de drogues dans la capitale
Arrestation de takfiristes pour appartenance à une organisation terroriste Arrestation de deux personnes soupçonnées d’appartenir à une organisation terroriste
Arrestation du tueur en série des enfants Arrestation d’une personne soupçonnée de commettre des homicides
Par documents : tous les détails du nouvel interrogatoire dans l’affaire d’espionnage Il est interdit de publier les détails et les documents de l’instruction avant de les avoir exposés en séance publique (de l’article 60 à 64 du décret-loi n°2011-115)
Il sera privé d’une fortune gigantesque : l’expert judiciaire doute de la parenté du fils de l’homme d’affaire qui s’est éteint Il est interdit de traiter les informations ayant trait à la diffamation, notamment lorsque les affaires traitent de reconnaissance de paternité, de divorce et d’avortement (article 62 du décret-loi n°2011-115)
Accusée par son ex-mari d’avoir sciemment interrompu sa grossesse : l’actrice …se retire de son nouveau film Il est interdit de traiter les informations des affaires ayant trait à la diffamation, notamment si l’affaire concerne une reconnaissance de paternité, de divorce et d’avortement (article 62 du décret-loi n°2011-115).
Le recrutement intensif des femmes approfondi les inégalités dans le marché du travail Il est interdit de diffuser des idées fondées sur la discrimination de genre
Les migrants répandent la prostitution dans la capitale Il est interdit de diffuser des idées fondées sur la discrimination raciale
Des détails publiés pour la première fois : le procès de l’assassin de Karim moment par moment Il est interdit lors des plaidoiries dans les salles d’audience d’utiliser des appareils de photographie, des téléphones portables, des appareils d’enregistrement sonore ou audiovisuel ou tout autre moyen, sauf autorisation des autorités juridictionnelles compétentes (article 62 du décret-loi n°2011-115).
Le procureur de la République empêche l’avocat de la défense de s’entretenir avec son client soupçonné de terrorisme Le procureur de la République peut pour les besoins de l’enquête dans les affaires de terrorisme, empêcher l’avocat de visiter l’inculpé, de s’entretenir avec lui, de le confronter avec autrui, de consulter les pièces du dossier, à condition que cette interdiction ne dépasse pas les quarante-huit heures (n°3 de l’article 13 de la loi N°2016-5).
Non au retour des terroristes et le gouvernement doit les déchoir leur nationalité (éditorial) Certes l’opinion est libre, néanmoins la Constitution dans son article 25 dispose qu’« aucun citoyen ne peut être déchu de la nationalité tunisienne, ni être exilé ou extradé, ni empêché de revenir dans son pays ».
L’attentat de Charlie Hebdo : signe son propre arrêt de mort ! L’opinion est libre, mais cache une justification de l’attaque terroriste, alors que la loi interdit l’incitation à la haine entre les races, les religions, ou les populations, et ce, par l’incitation à la discrimination et l’utilisation de moyens hostiles, de la violence, ou de la propagande pour des idées fondées sur la discrimination raciale.

Était-ce utile?